Historique


Historique de la réflexologie, bas relief du tombeau d'Ankhmahor

La réflexologie plantaire trouve ses origines en Égypte ancienne, en Chine, en Inde ou encore chez les Incas.

En Égypte, la plus célèbre des représentations est le bas relief du tombeau d’Ankhmamor à Saqqarah en 2330 avant J.C. D’après l’ Institut de papyrus au Caire, les hiéroglyphes de cette fresque signifient : « Ne me fais pas mal », le praticien répondant : « Je ferai en sorte que tu me remercies ».

En Chine, au IVème siècle avant J.C., le Docteur WANG WEI utilisait conjointement l’acupuncture et la réflexologie plantaire.

En Inde, de nombreuses gravures montrent des scènes de massage du corps. La représentation des pieds de Vishnu qui était un objet de vénération montre l’importance qu’accordait les Hindous aux pieds.

Chez les Incas, cette technique remonterait à 12000 ans avant J.C. et elle aurait été transmise aux Indiens d’Amérique de Nord. Pour ces peuples, le pied était sacré puisqu’en contact avec la terre nourricière.

C’est au XVIème siècle que la réflexologie plantaire est appliquée de façon plus générale en Occident. CELLINI, le sculpteur italien, utilisait de fortes pressions sur ses doigts et orteils pour soulager ses maux. Plusieurs docteurs écrivirent à ce sujet.

Au XIXème siècle, le neurologue Henry HEAD découvrit que certaines zones de la peau devenaient hypersensibles à la pression quand un organe du corps relié nerveusement à cette région était malade.

En Russie, le docteur PAVLOV découvrit qu’un stimulus peut être utilisé pour produire une réaction conditionnée.
En 1902, le Docteur CORNELIUS publie un ouvrage : « Points de pression, origines et implications ».

La réflexologie plantaire «moderne» s’appuie sur les découvertes du Docteur William FITZGERALD. Ce médecin américain, spécialiste ORL, s’installa dans le Connecticut après avoir exercé en Europe. Chef de service ORL de l’hôpital d’Hartford, il commença à appliquer à ses patients les techniques de zone thérapie et découvrit que la pression exercée sur des parties précises du pied provoquait une anesthésie de certaines zones du corps. Ses connaissances l’amenèrent à considérer le corps en 10 zones longitudinales de largeur égale, allant du haut de la tête aux orteils (5 zones pour les 5 orteils du côté droit et 5 zones pour les 5 orteils du côté gauche).

Historique de la réflexologie, portrait d'Eunice InghamLe Docteur Joseph Shelby RILEY suivit les cours du Docteur Fitzgerald et c’est Eunice INGHAM (1879-1974), son assistante, physiothérapeute de l’hôpital de Saint-Pétersbourg en Floride, qui introduisit dans son service cette technique. Son expérience et ses recherches lui permirent de mettre au point une cartographie des zones des pieds avec les correspondances de chaque organe du corps humain

Elle acquière une grande notoriété aux États-Unis et publie deux ouvrages majeurs en 1938 : « Stories the feet can tell » et « Stories the feet have told ».
Elle ouvrit la première école destinée à la réflexologie aux États-Unis.

Aujourd’hui, son neveu, Dwight BAYERS poursuit toujours son travail au sein de l’International Institut of Reflexology à Saint-Pétersbourg (États-Unis) dont il est le directeur depuis 1973.